samedi 27 juin 2015

Sortie> Pique Nique au Parc de la Tête d'or Dimanche 28 Juin

Demain, d'après la météo c'est gros soleil sur tout Lyon!

Ca tombe bien! Demain, Moove! va pique-niquer au Parc de la tête d'or, ou aux environs, en fonction du monde.

Rejoins nous, à 13H, Porte des enfants du Rhône (qu'on appelle aussi "porte dorée") qui que tu sois, d'où que tu viennes, si tu as envie de partager un moment avec nous, autour d'un pique nique collectif (chacun amène un peu à manger ou à boire) retrouve nous!

Tu peux t'inscrire à l'événement Facebook.

vendredi 12 juin 2015

Sortie> Bar à jeux Dimanche 14 Juin

La météo annonce un sale temps ce Dimanche, l'occasion de nous retrouver à l'abri, au Bar à jeux du Ludopole du Centre Commercial Confluence, dès 14h!


Pour nous rejoindre, c'est le Tram T1 qu'il faut prendre et descendre à l'arrêt "Montrochet - Hôtel de région".

L'association prend en charge les frais d'entrée au Bar à jeux pour les personnes en difficulté financière. N'hésite pas, si c'est ton cas, à en parler à un des responsables de l'asso. L'argent ne doit pas être un problème!

Retrouve les infos sur l'événement Facebook !

samedi 6 juin 2015

Sortie> La Garçonnière Samedi 6 Juin

L'âge de raison arrive pour la soirée la moins raisonnable de la région. 7ans de musique, d'électro, de pop, de surprises, de thèmes... Retrouve nous ce soir, au Ninkasi Kao, pour fêter ça!
Tu peux t'inscrire à l'événement Facebook de la soirée, pour avoir toutes les infos à portée de main ;)

http://www.lagarconniereparty.com/
 
LES 7 ANS DE LA GARÇONNIÈRE, ÇA SE FÊTE... AVEC UN MIX "ALL NIGHT LONG" DE NOTRE CHOUCHOU MIKE TOMILLO (FROM DEEP HOUSE TO PROGRESSIVE).

DE PLUS, CE SERA LA DERNIÈRE AVANT L'ÉTÉ AU NINKASI (RETOUR EN SEPTEMBRE)

ET TOUJOURS LE MEILLEUR DES HITS POP, DANCE, RNB AVEC MISTER WAHREN DANS LA SALLE POP.

BEFORE AU L-BAR LE RENDEZ-VOUS DES FILLES À PARTIR DE 21H

OUVERTURE DES PORTES 23H30
ENTRÉE 10€ AVANT MINUIT
APRÈS MINUIT 15€ EN PRÉVENTES AU L-BAR, AU CAP OPÉRA ET À LA CHAPELLE CAFÉ. APRÈS 18€ (PRÉVENTES FORTEMENT CONSEILLÉES)

NINKASI KAO
267 RUE MARCEL MÉRIEUX 69007 LYON
(MÉTRO STADE DE GERLAND


La dernière au Ninkasi, mais vous pourrez toujours profiter du bateau Bellona le 13 Juillet, pour une Garçonnière sur l'eau, avec guingette en extérieur dès 21h !
Également, une soirée unique Open Air, dès 16h le Dimanche 26 Juillet pour un après midi festif.
Et enfin, pour finir l'été en beauté, une dernière Garçonnière d'été, sur le bateau Bellona, le Samedi 29 Août.
http://www.lagarconniereparty.com/



lundi 18 mai 2015

Sortie> Karaoké au Marais Discothèque Jeudi 21 Mai

Ce Jeudi, Moove! va au Marais Discothèque pour faire ses vocalises.

Rejoins nous, et oublie pas ta voix, ça peut servir ;)



samedi 9 mai 2015

Lettre Ouverte

logo-moove-final-rvb.png


Cher⋅ère⋅s adhérent⋅e⋅s, cher⋅ère⋅s ami⋅e⋅s, cher⋅ère⋅s tou⋅te⋅s,

Voilà quelques temps, Moove! a pris un nouveau départ. En effet, statique depuis sa création, avec quelques sorties organisées de façon sporadique, Moove! a su traverser les années en investissant le local du Forum Gay & Lesbien, tous les jeudis, y compris jours fériés et chômés certaines années.

Depuis début Mars, Moove! est une association itinérante, sortant en bar, boite, bar à jeux, cinéma, parc (pique-nique, après midi “cool”…), restaurant… mais nouant également de nouvelles relations avec des associations et d’autres groupes de personnes et découvrant d’autres modes de vie, de militantisme, enfin, s’ouvrant au monde.
Cette transition s’est faite rapidement, et, si nous n’avons pas jugé utile de donner plus d’explication dans un premier temps, nous nous apercevons bien que le silence a un prix, celui de l’interprétation, de la rumeur, et parfois, du fantasme, c’est pourquoi nous décidons aujourd’hui de faire cet écrit.

Quinze ans… quinze ans à ouvrir, chaque jeudi, un local, et à participer activement à la vie LGBT lyonnaise. Durant ces quinze années, Moove! a été hébergé par le Forum Gay & Lesbien, en échange d’une adhésion importante pour une petite association comme la notre, touchant un public souvent précaire, et en échange aussi du reversement de la totalité de l’argent rapporté par l’ouverture du bar durant les permanences à l’association qui nous hébergeait.

Puis, un projet intéressant a doucement pris forme ces dernières années , le “Centre LGBTI de Lyon”. Un centre, rassemblant non pas toutes, mais une grande partie des associations LGBTI de Lyon. L’équipe de Moove! était très enthousiaste face à ce projet, elle y voyait l’occasion d’avoir sur Lyon une structure LGBTI à rayonnement régional, voire national. Une structure sous la forme d’une fédération d’associations, où chacun⋅e a son mot a dire, où tou⋅te⋅s participent à la vie de la structure, dans le respect de chacun⋅e, dans l’écoute de tou⋅te⋅s.
Des membres de Moove! se sont particulièrement investis dans la construction de ce projet, présent⋅e⋅s à chaque réunion, et participant activement à la mise en place de la création de la structure.

D’un autre côté, Moove! s'essoufflait petit à petit. Un petit nombre d’accueillant⋅e⋅s se relayait, tour à tour, avec une lassitude grandissante, derrière un bar qui donnait à tou⋅te⋅s l’impression d’être davantage barman/barmaid que bénévole dans une association. Cette lassitude a été partagée en CA un grand nombre de fois, sans qu’il ne soit jamais décidé de changer. Également, un nouveau constat commençait à devenir évident, Moove!, association de “jeunes LGBTI” touche un public plus âgé, sur le papier (dans la tête c’est autre chose), que le public qu’elle vise.

Moove! a continué de s’investir dans le projet Centre LGBTI, si bien que le 13 Décembre dernier, durant l’assemblée générale constituante du Centre, deux personnes sur quatre du bureau élu étaient de Moove!.
Les réunions se multipliaient, tantôt pour Moove!, tantôt pour le Centre, avec toujours, du côté de Moove!, cette lassitude de gestion, d’obligation de présence régulière pour nos bénévoles.

Durant un conseil d’administration du Centre, l’une des discussions a porté sur les permanences non mixtes (excluant de fait les hommes cis-genre) tenues par le Collectif Lesbien de Lyon.
Cet épisode est important et mérite une contextualisation.

Le Collectif Lesbien tient depuis longtemps déjà, des permanences non mixtes dans les locaux d’ARIS (maintenant nouveau Centre LGBTI de Lyon). Absent de chaque conseil d’administration, le Collectif n’avait pas pu jusqu’ici présenter ses permanences non mixtes aux membres du Centre. L’équipe de Moove!, si elle n’est pas contre les permanences non mixtes en général, n’approuve pas la fermeture des portes du Centre à des personnes en fonction de leur appartenance à un genre. Les statuts du Centre confortent Moove! dans cette position :

“[…] lutter contre toutes les discriminations dont sont victimes les personnes en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre réelles ou supposées […]”

La non mixité, dans un lieu dont les portes doivent, quand elles sont ouvertes, accueillir chacun, chacune, et les autres, est une forme de discrimination en fonction de l’identité de genre réelle ou supposée de la personne. Et, sans plus de précision sur ce qui est mis derrière le terme “non mixité”, avec une interprétation littérale, l’équipe de Moove! est en droit de s’interroger, à ce moment là, sur la pertinence d’une telle demande. Il ne nous paraît pas négociable que toute personne poussant la porte du local soit accueillie et conseillée, peu importe le temps que cela demande.

Une membre du Collectif est présente à ce conseil d’administration, il apparaît rapidement, aux membres de Moove! présent⋅e⋅s ce jour là, soit au titre de personne physique, soit au titre de représentant de Moove! qu’il ne sera pas possible d’obtenir davantage de précisions que le fait que le terme “non mixte” n’est pas négociable.

Le débat est clos de manière rapide, au profit du vote. Vote qui se clos (selon le compte rendu de CA du Centre) par 17 voix pour, sur 28. On ne peut pas parler d’une majorité énorme, cela reste une petite majorité, et il semble donc pertinent de s’interroger sur le “pourquoi”.

Nous avons pu, depuis, obtenir un éclairage différent et des précisions sur l’accueil réservé à toute personne qui pousserait les portes du Centre LGBTI pendant une permanence non mixte du Collectif Lesbien, et comprenons davantage la démarche.

Peu de temps après, Moove! avait un conseil d’administration à son tour, conseil d’administration qui a duré longtemps.
En effet, la question de la non mixité de certaines permanences, mais aussi, sans que ce soit exhaustif ou qu’il s’agisse d’un classement :

  • La lassitude des membres de Moove! face à un mode de fonctionnement qui s’essouffle et fatigue les bénévoles et leur sentiment d’être davantage barmaid/barman qu’autre chose.

  • La sensation de ne pas être pris au sérieux en raison de l’âge (pourtant fluctuant) des membres de Moove!.

  • L’impression que des petites associations de quelques bénévoles portent à elles seules la majorité du projet “Centre LGBTI” quand des associations de 200 adhérents y siègent.

  • L’incompréhension face à la rétention financière de certaines associations, “larges” financièrement, pour lesquelles, Moove! a en partie participé à remplir les caisses. (des montants à 5 chiffres, pour des associations qui n’en font rien et les placent sur un livret A, information, rappelons le, publique puisque accessible sur les comptes rendus d’assemblée générale des dites associations)

  • La sensation de devoir rendre des comptes aux associations auxquelles Moove! a adhéré, alors même que c’est elles qui ont des comptes à rendre à leurs adhérents, et donc à Moove!. Moove! n’ayant de comptes à rendre qu’à ses adhérents.

  • L’impression désagréable que les statuts du centre et son règlement sont les objets d’interprétations au gré de ceux que cela arrange.

  • Le sentiment d’une cacophonie à 28 où seuls seront entendu les plus âgés, les plus riches, les plus influents politiquement, les “copains”…

  • Le constat de commissions peu investies par les associations, Moove! et deux ou trois autres associations sur 28 en étant les principaux acteurs.

Tous ces sujets ont été abordés et alors que l’issue nous semblait être “on plie tout et on arrête”, un administrateur a proposé un fonctionnement itinérant, idée qu’il avait depuis un moment déjà et qui a plu à l’ensemble de l’équipe de Moove!.

C’est pourquoi Moove! a voté à l’unanimité son retrait du Centre LGBTI, démettant ainsi de leurs fonctions les deux membres physiques du Centre “porté⋅e⋅s” par Moove!.

Alors, si la question de la non mixité de certaines permanences au centre LGBTI a effectivement été le moteur d’une réflexion collective autour de l’avenir de notre association, au sein et en dehors du centre, elle n’est pas l’unique raison de notre départ. Il était toutefois plus confortable de présenter notre démission comme ça, sans avoir à présenter la vérité qui pourrait être mal reçue par nos interlocuteur⋅trice⋅s.

Aujourd’hui, alors que nous avons décidé de quitter le centre avant l’encaissement de notre chèque d’adhésion de soutien de 200€, qui représente environ la moitié de ce que Moove! possède, le centre a tout de même encaissé ce chèque, arguant que toute adhésion ne peut être remboursée ou annulée conformément au règlement (qu’il n’a pas été gênant d’adapter en d’autres occasions…). Nous renonçons à leur rappeler que remplir un chèque n’est pas “payer” et que par conséquent, et contre notre volonté explicite, ils se sont payés après notre démission. Cela nous conforte dans l’idée que nous n’avons aujourd’hui aucun intérêt commun avec les acteurs principaux du centre, et que nos valeurs, si elles ne sont pas forcément “les bonnes” ne sont en tout cas pas compatibles avec les leurs.

Notre association est donc aujourd’hui une association itinérante de convivialité LGBTI (et  ceux qui s’y plaisent), elle a son siège social à “Lyon” sans davantage de précision comme le prévoient ses statuts, elle possède depuis le conseil d’administration du dimanche 23 Avril une adresse de gestion autre qu’au centre LGBTI ou au Forum Gay et Lesbien, les changements seront effectués rapidement en préfecture.
Ses principaux moyens de communication sont numériques, un mail, un site, une page Facebook, un compte Twitter, un compte Instagram ainsi qu’un forum sont à disposition de tous pour nous rejoindre.
Moove! reste une association militante, les droits, la santé, les luttes des homosexuel⋅le⋅s, des trans, des bi, mais aussi des travailleur⋅se⋅s du sexe, restent des priorités et c’est en ce sens que de nouveaux partenariats s’organisent.

Nous espérons que la transparence dont nous faisons preuve ne sera pas mal comprise, elle nous apparaît toutefois nécessaire, vu les incompréhensions, et les déformations des faits qui s’ébruitent doucement mais sûrement dans le microcosme LGBTI lyonnais.

Nous profitons également de ce message pour certifier au Collectif Lesbien Lyonnais que l’équipe de Moove! apprécie leur travail (Expo Stonewall, soirée de santé sexuelle lesbienne “j’aime ma chatte” en partenariat, brochure “tomber la culotte”...) et qu’un questionnement légitime sur un mode de fonctionnement non égalitaire ne remet nullement en question la qualité du travail réalisé par le Collectif Lesbien, ni les partenariats passés et à venir.

Solidairement

L’équipe des administrateur⋅rice⋅s de Moove!